Blog

La réforme du Baccalauréat


Baccalauréat

Le Baccalauréat français a subi une réforme. Les premiers diplômés de celui-ci obtiendront leur Baccalauréat en 2021. Mais qu’est-ce qui a vraiment changé, et quelles sont les conséquences ?

Pourquoi la réforme du Baccalauréat ?

Le consensus général est que la formation précédente préparait mal aux études supérieures. C’est pour l’une de ces raisons que la réforme a eu lieu. Plusieurs choses indiquent de cette mauvaise préparation. Les 60% d’échecs en 1re année de licence (redoublement, réorientation, abandon) et les difficultés dans les matières scientifiques qui perdurent jusqu’en master. Il y a aussi une dévalorisation des diplômes. En effet, beaucoup de diplômes n’ont pas d’adéquation sur le marché du travail.

C’est aussi dû à la pression des études internationales qui comparent les systèmes éducatifs. La France se situe entre la 20 et 26e position dans l’étude de PISA de 2018. C’est une faible proportion d’élèves qui atteignent le plus haut niveau de compétences. Le système scolaire actuel aurait tendance à aggraver les inégalités sociales. Ainsi, la réforme a pour but d’améliorer la position de la France face au reste du monde et de réduire les inégalités sociales.

Comment l’apprentissage se passe-t-il ?

Il n’y a pas de changement pour la Seconde, elle reste générale avec le même tronc commun. Les choix de spécialités se font en Première, de la même façon que l’on pouvait choisir une filière. Maintenant, les élèves choisissent trois options de leurs choix. Bien sûr, en vérifiant qu’elles sont disponibles dans leur lycée. Sinon, il faudra en choisir d’autres ou changer de lycée. En Terminale, les élèves abandonnent l’une de leurs options. Durant les deux années, les élèves suivront un tronc commun en plus de leurs options de spécialité. Il y a en tout 11 options de spécialité différentes.

En ce qui concerne les examens, l’épreuve de français écrite et orale est maintenue en Première. Les élèves auront aussi un contrôle continu pour l’histoire-géographie, LVA et LVB, la spécialité qu’ils abandonnent et les enseignements scientifiques. Ces contrôles continus se poursuivent en Terminale. Des examens écrits prendront place au 2ème trimestre de la Terminale pour les deux spécialités restantes. L’examen écrit de philosophie a lieu au 3ème trimestre. Un grand oral est aussi organisé à la fin de la Terminale, qui portera sur les deux options gardées..

Quels sont les enjeux pour les élèves ?

Les élèves doivent prendre en compte leurs projets d’orientation et se renseigner sur les options nécessaires au études supérieures qu’ils veulent suivre ensuite. Il faut aussi vérifier que les options désirées soient proposées par leur établissement. En effet, les lycées pourraient se spécialiser en langues ou sciences. Il est important de noter que ces spécialités ont un poids très important en Terminale (examen écrit et grand oral). Selon certains établissements, il sera possible de changer d’options lors du premier trimestre de Première au cas-où les élèves changeraient d’avis.

Le contrôle continu joue un grand rôle dans cette réforme du Baccalauréat. Il faut ainsi fournir un travail plus régulier et sérieux. Les épreuves sont plus réparties entre la Première et la Terminale comparé au Baccalauréat précédent. Cela fait de ces deux années une « deux en un » plutôt que deux années séparées.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir un soutien expert lors de vos candidatures et inscriptions dans les écoles françaises de Londres et du reste du Royaume-Uni.

Related Posts

Leave Your Comment